vendredi 5 mai 2017

Happily ever after

Commençons par un petit comic strip de Sarah Andersen :
(Sarah Andersen, c'est trop bien. Vous devez tous tous tous découvrir parce que c'est trop bien).


L'autre jour, j'échangeais des textos avec Junior pour savoir où et quand on se retrouvait pour aller boire des coups, enfin, après tous ces mois sans se voir. Je lui ai proposé qu'on se retrouve au bar en bas de chez moi, en précisant que comme ça, mon mec pourrait nous rejoindre. 
Junior : Garde nous du temps pour nous deux, que tu me racontes comment tu es devenue une femme mariée.
Car oui, comme vous, Junior n'a pas eu de nouvelles depuis fort longtemps.

Or, aujourd'hui, mon 'conjoint' (huhu) est au taf et moi j'ai pas cours, je peux donc écrire en secret pour vous raconter comment moi, Bayane, grande célibataire ésseulée devant l'Eternel, je partage désormais ma vie, mon loyer, mon dentifrice et mon abonnement Netflix (enfin, le sien) avec l'homme idéal. (Qui existe) (Oui) (Sauf qu'il est à moi, maintenant, les meufs. Désolée).
C'est un peu comme l'épisode final de How I Met Your Mother : la quête est terminée, j'ai trouvé The One, blablabla. Il s'appelle Tom-Tom et c'est le plus beau, le plus fort, et le plus intelligent. Voilà.


Emile (qui s'appelle Emilie, donc) (Oui, vous avez vu je suis devenue un peu nulle pour les pseudos) (Emile est une de mes nouvelles grandes amies) (Ben oui y a plein de nouveaux personnages maintenant) (Emile et Suzie (Suzanne de son prénom) (nulle en pseudos, je vous dis) sont les potes que je vois le plus en ce moment, ce qui est assez normal vu que ce sont mes collègues, et, de surcroît, quasiment mes voisines. Si je me remets à écrire comme il se doit, donc, vous en entendrez parler). Mais reprenons :
Emile : Rhooo, le petit Tom-Tom. Tu sais qu'il est hyper important pour moi Thomas en ce moment ? Non mais vraiment. Quand je désespère et que je me dis que tous les mecs sont des enfoirés et que j'y arriverai jamais, je pense à vous, et je me dis qu'il y a des mecs comme lui, et qu'un couple qui marche c'est possible, et ça me fait du bien.
Eh beh. Vous vous rendez compte ? Qui aurait cru qu'un jour ma vie amoureuse serait un idéal pour qui que ce soit ? On en était loin, dites. Et pourtant : je suis comblée, il est parfait, je n'ai aucune insatisfaction quelle qu'elle soit, je suis moi-même ébahie devant la perfection de ma vie amoureuse actuelle. Et ça fait presque un an que ça dure.
Le seul problème, forcément, c'est que ça fait moins de trucs à raconter. 

Et puis il y a aussi que, alors que c'était facile de raconter mes histoires foireuses avec des mecs avec qui je n'avais rien construit, il me vient moins facilement de livrer sur internet ma vie privée avec l'être aimé. (Et puis il faudrait quand même que j'arrête de raconter ma vie alors que d'autres blogueuses plus reconnues abordent, elles, des sujets vraiment sérieux comme le danger de la montée du FN dans les sondages ou encore la grande aventure des toilettes de restaurant).
Je n'en parlerai peut-être pas des masses, donc (de ma vie amoureuse) (mais je pense du FN et des toilettes de restaurant non plus, cela dit), ou du moins pas dans le détail.
Enfin ça c'est si je recommence à écrire, vous allez me dire, parce que j'avoue que depuis que je suis prof en lycée, le blog se meurt. Mais c'est que je travaille beaucoup beaucoup beaucoup, et que du coup quand j'ai du temps libre je le consacre plus volontiers à faire le gros loukoum devant une série ou devant Candy Crush (oui, ma vie privée est passionnante) qu'à écrire, parce que pour écrire faut réfléchir et bouger les doigts, tout ça, donc c'est fatigant, et puis il y a depuis un an un homme à mes côtés et jusqu'à hier soir, il ignorait l'existence de ce blog. (D'ailleurs je le lui ai annoncé un peu difficilement, comme si je lui avouais un truc super intime et confidentiel, et il a ri : "C'est ça ton gros secret ? Hahaha. Ah ben ok. Cool. Mais tu peux écrire quand je suis là, hein. Et si tu veux pas que je lise je lis pas, c'est pas grave") (Oui parce que le problème c'est que je ne suis pas encore prête à ce qu'il le lise - ce qui est un peu con vous allez me dire (je dis beaucoup "vous allez me dire", non ?) (Et je fais beaucoup de parenthèses dans les parenthèses, aussi, j'ai remarqué), vu qu'il est actuellement la personne la plus proche de moi et que tous mes potes me lisent. Mais je sais pas, je fais un petit blocage là dessus.
Je suis un peu comme cette nana qui tenait un blog quand j'ai commencé à écrire, un blog qui s'appelait Chabadabada : elle a arrêté très peu de temps après que son mec a découvert qu'elle écrivait sur internet. C'est dommage, j'aimais bien son blog, mais bon voilà, elle a arrêté, mais faut dire aussi que c'était un peu un blog comme le mien au départ sur ses histoires de lose amoureuse (un puits d'histoires sans fond), et qu'une fois qu'on a trouvé l'amour, ben y a quand même vachement moins de trucs à raconter (c'est d'ailleurs pour ça que, dans les films et les livres, les love stories s'arrêtent toujours au moment où ça commence à tourner bien, hein : après on se ferait chier). Pas que je me fasse chier à me faire des bonnes bouffes et à mater des films et des séries au lit en pyjama avec Tom-Tom et Nala, entendons nous bien - j'adore notre routine - mais bon y a moins matière à passionner le lecteur, vous en conviendrez. Même si bien sûr, on vit des moments intenses quand même :



Enfin bref, pour résumer : je suis heureuse. Et je vous promets que je ne ferai jamais comme toutes ces nanas qui sont en couple et qui du coup se sentent supérieures à toi comme si elles avaient compris un truc qui t'échappait et te font la leçon sur comment s'y prendre avec les hommes, parce qu'honnêtement je n'ai aucun mérite, ce mec merveilleux m'est tombé dessus sans crier gare, j'ai juste eu le plus gros coup de bol de ma vie, d'autant que j'ai failli le laisser filer comme une connasse (mais comme c'est l'homme idéal et qu'il m'aime vraiment, il a attendu que je me décide). 


C'était un peu comme dans un film (allez je vous raconte un peu quand même), parce qu'il devait partir vivre aux Etats-Unis pour cinq ans, tout était organisé et tout, son contrat signé, sa coloc' trouvée, et puis finalement on s'est mis ensemble (on se connaissait déjà depuis cinq mois mais moi j'étais amoureuse de quelqu'un d'autre comme une grosse cruchasse) et j'ai envisagé de prendre un mi-temps annualisé pour aller vivre avec lui six mois de l'année, et on était ensemble depuis deux semaines seulement quand il a commencé à envisager d'accepter un poste à Lisbonne ou peut-être à Londres pour être moins loin de moi (rhoooo) (je me suis sentie un peu comme Kristen Bell quand son mec lui offre un paresseux), puis il a prévu de partir mais de revenir dans moins d'un an à Paris parce qu'apparemment il y avait moyen de trouver un truc à Paris, et finalement il n'est pas parti du tout et on a emménagé ensemble. C'était un des plus beaux jours de ma vie : c'était un mois avant son départ, j'avais de plus en plus les boules, on était sur une péniche à Paris pour le mariage de son directeur de thèse et ami (et actuel patron), on venait d'ouvrir le champagne, on a trinqué, et là son directeur de thèse a dit : "Ah oui et au fait : tu ne pars plus du tout !"


Comme quoi des fois, la vie, elle est quand même sympa.
Donc voilà. C'est la belle vie. Et pour insister sur tout ce bonheur généralisé :
- BB et Pollyana sont toujours aussi heureuses ensemble, et en plus ces putes (que j'aime d'amour) vivent actuellement le grand amour à Tahiti (oui) (BB a été mutée deux ans) où elles vivent dans une maison avec piscine au bord de la mer et font de la plongée tout le temps (Tom-Tom et moi on y va à la Toussaint !!). Aux dernières nouvelles, elles passaient beaucoup de temps, lascives, à traîner toutes mouillées en maillot de bain dans le jardin pour tenter de convaincre leur beau jardinier tahitien de leur faire un enfant mais ça marchait moyen (allez comprendre). Affaire à suivre.
- Marilyn et son amoureux vivent toujours le grand amour. 
- Fleur et son mec vivent toujours ensemble et se sont mariés l'été dernier.
- Gigi et son mec ont emménagé ensemble et il vient de la demander en mariage. 
Elle est pas belle, la vie ? 
Bon, les mecs actuels d'Emile et Suzie résistent encore pas mal au grand amour, mais elles y travaillent.


Ensuite rassurez vous, j'en chie au boulot donc j'ai matière à bitcher indéfiniment sur tout ce qui foire à l'école en ce moment et sur ma CPE qui est une #*@(&"ètç%&'3é!, et plein d'anecdotes sur les élèves, donc j'ai de quoi écrire des posts à rallonge comme j'en ai le secret (n'est ce pas que vous êtes contents ?).


6 commentaires:

  1. Content de te revoir, Bayane :) ('Fin, de te relire, mais tu m'as compris). Et heureux de savoir que tu as accompli ta quête du mec parfait (je ne peux pas m'empêcher de t'imaginer avec un halo de lumière autour de la tête, un petit son cristallin en arrière plan et une grosse pancarte QUEST ACHIEVED au dessus de la tête) (C'est fort cocasse) (Oui, moi aussi, je fais des parenthèses sur des parenthèses).

    En espérant tout de même que tu continueras à écrire :)

    Oh, et j'approuve, Sarah Andersen est géniale \o/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben je t'avais répondu et ça n'a pas été publié, dis ! Je disais que ça ne m'étonnais pas que tu aimes Sarah Andersen : tu es un homme de goût ^^

      Supprimer
  2. Coucou
    Ca fait plaisir de te relire et d'avoir de bonnes nouvelles. Si ça peut te rassurer, ta vie amoureuse n'est pas vraiment la raison pour laquelle je te lis personnellement mais parce que j'apprécie ton écriture, ton humour et ta façon de prendre la vie donc tu as ma permission pour rester heureuse mais j'espère fort que tu trouveras d'autre sujets sur lequel écrire afin que je puisse à nouveau voir de temps en temps ton monde à travers ta plume.

    Toutes mes félicitations pour ton mariage et hourra pour Tomtom.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhoo, c'est gentil ça sur ma "plume" et mon "humour" et tout et tout, vous êtes trop des chouchous tous les deux décidément, rien que pour vous deux ça vaut le coup de continuer à écrire ! (je suis très sensible aux compliments ^^). Ravie de vous savoir encore dans les parages, moi aussi. Et je pense reprendre du service, en effet, parce que j'aime vraiment écrire et ça me manque.(Même si je sais que j'ai déjà dit ça puis re-disparu plusieurs mois...).

      Supprimer
  3. Coucou,
    Désolé de répondre un peu tard, mais je l'avais fait il y a quelque temps et le process d'authentification avait tout effacé, du coup ça m'avait gavé et j'ai pas ré-essayé depuis (mais là c'est bon, j'ai du temps :D )
    Content de lire tous ces développements dans ta vie et de voir que tu as finalement rencontré The Chosen One ;)
    J'espère qu'on pourra lire tes nouvelles aventures un peu plus souvent, parce que comme Deryn, j'aime bien ton style en fait (et je suis immensément jaloux de BB, je comprends pas, niveau karma elle explose tout...)

    Par contre, t'as du oublier Lady V (la reine de la mini cocotte minute) (tu vois que je suis)

    XoXo (c'est de circonstance)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans-Visage !!!! Coucou !! :-)
      Oui, t'as vu, elle est rageante hein (BB) ? Elle nage avec les baleineaux, elle publie des photos d'elles et sa meuf somptueuses et bronzées dans des cascades, en plus comme elle est super bien payée elles sont pleines aux as et elles voyagent tout le temps (au Guatemala, en Nouvelle-Zélande, aux Marquises...). Bref. Mais bon, she made it happen.
      Et oui, vous pourrez lire mes nouvelles aventures, promis, j'ai d'ailleurs deux posts à moitié écrits qui attendent dans mes brouillons - seulement des posts sur le taf par contre.
      Et je n'ai pas oublié Lady V, ma douce et tendre Lady V (façon de parler : tout le monde sait que Lady V est une sorcière ^^), mais malheureusement je ne pouvais pas trop la caser dans la liste des princesses en pleine béatitude parce que 1) de toute façon elle n'y aspire pas, donc elle ne s'installera jamais avec personne et 2) elle va moyennement bien en ce moment. Mais je lui dirai que tu lui fais des bisous !
      PS : et je n'en reviens pas que tu te souviennes de cette histoire de mini cocotte minute ! (et de l'actuel mari de Fleur, donc, qui ne voulait pas de la cocotte en question parce que, comme tant d'hommes, il "a peur des cocottes minutes". Invraisemblable, cette histoire. C'est restée une private joke entre nous, d'ailleurs.
      xoxo à toi, fidèle lecteur (j''en reviens pas non plus que vous ayez réagi à ce post si vite, ce qui sous-entend que vous venez encore jeter un coup d'oeil assez régulièrement alors que vous vous cassez le nez depuis des mois, ça me touche !).

      Supprimer