lundi 28 mai 2012

Comptons les moutons : un, deux, trois...

(Kyan Khojandi fait du zèbre à Las Vegas)



J'arrive pas à dormir.
J'ai passé mon week-end à traduire, je bosse demain, il faudrait que je dorme vu que dans exactement cinq heures il faudra que je me lève pour aller faire cours, mais rien à faire, je dors pas.
Ca doit être parce que je suis pas sortie du week-end. Quoique maintenant que j'y pense, ces trois derniers jours, quand je n'avais justement pas à me réveiller le lendemain matin, ben je dormais vachement bien.


Je vais essayer de mettre les pieds en l'air en comptant les moutons. 
(Quoique si je fais ça je risque de m'endormir les pieds en l'air) Et puis est-ce qu'on peut vraiment s'endormir en comptant les moutons ? (Est-ce que y a des gens qui le font vraiment ? Et comment ça marche, au juste ? Ils sont dans un champ et tu les comptes ? Tu dois perdre le fil super vite, tu dois vite devoir reprendre au début, moi perso ça me stresserait, ça m'empêcherait de dormir. Ou alors ils défilent devant toi en jouant à saute-mouton ? Et pourquoi des moutons, d'ailleurs ? Pourquoi pas des vaches ? Et si moi j'ai envie de compter les vaches ? Et je dois compter combien de temps ? Et si je m'endors jamais et que je passe la nuit à compter ?) 
(J'arrive pas à dormir).

Comme Kyan (oui, je l'appelle par son petit nom, z'avez-vu ?), je traîne sur internet pour m'occuper et je regarde des trucs qui servent à rien. Ainsi, je viens d'apprendre sur Wikipedia que :

« Compter les moutons » est un exercice mental censé aider à trouver le sommeil en comptant des moutons sautant une haie (sur une haie, donc : réponse à ma question). L'exercice, généralement donné par les parents aux enfants, consiste à imaginer et compter des moutons sautant une barrière ou une haie à l'infini, jusqu'à endormissement.
Une étude sur la période de veille précédant le sommeil chez les insomniaques, menée par des chercheurs de l'université d'Oxford, au Royaume-Uni (c'est gentil de préciser mais bon, c'est pas parce que je regarde "Compter les moutons" sur Wikipédia que je suis complètement inculte, hein, merci bien), a démontré que cette technique produisait l'effet inverse du but recherché (qu'est-ce que je disais ?).
(J'arrive pas à dormir).

Y a rien à la télé. Quoique, sur Arte, y a un documentaire qui s'appelle "Tout vient du noir et se perd dans le blanc", ça pourrait faire l'affaire. 
Ou alors je pourrais carrément renoncer à dormir et mater des séries. Sauf qu'en fait j'ai sommeil.
Je pourrais envoyer des textos, vous allez me dire. (Vous voulez ma mort, c'est ça ?). Mais en fait non. Etrangement, je n'ai envie d'envoyer des textos à personne. 
Sinon je pourrais "penser à des trucs cools", moi aussi, mais bon, là je suis moyen d'humeur.
(Et puis vous êtes là, ça me gène).
Je pourrais manger, sinon. Manger, c'est souvent une bonne solution. Quel que soit le problème. Je vais faire ça, tiens.

Comment il fait, lui, pour dormir ? Ah oui : il pense à ce qu'il ferait s'il gagnait au loto. 
Ok. Banco. Alors... Si je gagnais au loto... 
- Claquer toute ma thune à Las Vegas : non. Pour aller à Las Vegas, je crois qu'il faudrait me payer. 
- M'éclater avec des toy boys... non. (Ben si : non) (Pour coucher avec un des "tentateurs" de l'île de la Tentation, par exemple, ben là aussi, faudrait me payer, en fait. Cher. Je préfère encore aller à Vegas). 
- Boire de l'eau de la Lune. Pourquoi pas. Mais, euh, mec, y a pas d'eau sur la Lune. (Il devait vraiment être fatigué) (Normal, en même temps : rapport à l'insomnie, tout ça). 
- Demander un mec en mariage. Euh... Non plus. (J'ai comme le pressentiment que ce serait moyen payant). La dernière fois que j'ai demandé un mec en mariage, c'était Mister F (il venait de me quitter d'un commun accord, je me suis dit qu'au point où j'en étais ça ne coûtait rien de demander - allez hop, un petit suicide social pour agrémenter la rupture) (Ted Mosby sors de ce corps) mais disons que... ça a mis comme un froid. Du coup, je crois que je vais essayer d'éviter de demander qui que ce soit en mariage dans un avenir proche. (Inutile de me payer pour le faire, par contre, déjà que j'ai du mal à ne pas le faire gratuitement, donc bon...). 

Revenons à nos moutons (ah ben oui, tiens, les moutons : insomnie, dormir, tout ça).
Qu'est ce que je ferais, donc, si j'avais de l'argent ? 
(Une fois que j'aurai fait ça je pourrai m'endormir, il paraît). 
(D'ailleurs je commence déjà à fatiguer. Infaillible, comme technique). 
Si je gagnais au loto, ce que je ferais, là, dans un avenir proche :
- j'irai m'acheter le maillot de bain, le petit haut sexy, la jupe et les sous-vêtements (je sais) que j'ai vus l'autre jour quand je suis allée au Printemps pour acheter tout autre chose et que je me suis retrouvée malgré moi à l'insu de mon plein gré en train de flâner au rayon fringues et de faire des repérages pour les soldes que je ne pourrai même pas faire parce que j'ai pas d'argent. (Oui, mon souhait n°1 c'est de m'acheter des fringues, je sais c'est nul, mais hein, euh, bon, toi-même).
- j'achèterai des billets pour aller à Berlin, Londres, Madrid, Bruxelles, Gênes, San Fransisco, Los Angeles, Hong-Kong, et aussi à Taïwan, en Guadeloupe (et là encore je ne donne que les noms des endroits où j'envisage d'aller parce que je connais des gens là-bas qui peuvent m'héberger mais si je gagnais au loto je pourrais payer le billet d'avion ET l'hôtel. Wow).
- je me ferais opérer des yeux immédiatement (l'opération la plus chère, celle avec laquelle tu vois très bien dès le lendemain), histoire de pouvoir aller me baigner cet été et retrouver directement mon groupe sur la plage après coup sans avoir à passer des heures à errer comme une malheureuse en essayant de me repérer aux couleurs des serviettes et des maillots de bain et en approchant de parfaits inconnus de très près en plissant des yeux avant de dire "oups, pardon, c'est pas vous !". 
- Et puis... Et puis quoi ? Merde alors j'ai pas d'idée. Euh... J'ai sommeil.
(Ca vous passionne ce que je raconte, hein ? Vous aviez une insomnie ? Eh ben voilà maintenant vous avez envie d'aller dormir. C'est magique. De rien).
Sur ce, je vais aller me coucher, tiens.
(Et rêver de Kyan nu jouant à saute-mouton avec des zèbres à Las Vegas).
(Ou que Ted Mosby et les filles d'Energie 3000 font les soldes sur l'île de la Tentation)
(Ou que j'épouse Mister F sur la Lune, en lingerie Princesse Tam Tam)
Bref.
Bonne nuit, vous autres. 


9 commentaires:

  1. Il est 5h36 du matin, et je file au boulot et tu dors sans doute.

    Bonne nuit, pleine de mariages avec des moutons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 5h36 ?? Quelle horreur ! C'est pas humain !

      Supprimer
  2. Je bosse là (oui c'est très chiant), et je relis ton article (ben, au moins j'aurai fais un truc rigolo dans cette journée de merde).

    Je pique du nez là! Tu as de l'avenir dans la blogoberceuse ovine!


    Tiens moi aussi j'ai longtemps compté les suicides sociaux la nuit (le mien) (une nuit sans fin d'un rapprochement "fissionnel" à dégradation permanente incrémenté, avec barrière silencieuse implémentée par défaut).


    Ben, en tout cas c'est cool de nous faire voyager dans tes déliriums paradoxaux... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Tu as l'avenir dans la blogoberceuse ovine" :)

      "une nuit sans fin d'un rapprochement "fissionnel" à dégradation permanente incrémenté, avec barrière silencieuse implémentée par défaut" : euh... hein ?? comment ?? quoi donc ?? diantre... je n'ai pas compris un traître mot de cette... euh... phrase. (c'est gênant).

      Supprimer
    2. Ben c'est pas grave, moi je comprends, c'est déjà pas si mal! Si vraiment tu insistes je trouverai autre chose encore plus foireux et certainement encore moins compréhensible, donc, sans doute comprendras tu là!:p

      Supprimer
  3. Et le fait d'avoir écrit ce post, devant un écran allumé, dans une pièce plongée dans l'obscurité (j'imagine...) n'a pas suffit ? Perso, les moutons, ça ne fonctionne pas. Je les fais sauter une barrière et il y en a toujours un qui se prend la patte dans la dernière latte de bois et se gamelle - lol. Dons je reste allongée sur le dos et je regarde le plafond en imaginant mille choses (j'appelle ça "faire le hibou"). Au début, tu n'imagines que des choses positives...au bout de deux heures, les pires scénarii...donc pas de solution miracle de ma part, désolée.

    J'espère que la journée ne sera pas trop pénible, du coup...

    A

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si si, ça a suffit, après ce post je me suis endormie comme un bébé (la méthode Kyan Khojandi marche du tonnerre).

      "Il y en a toujours un qui se prend la patte dans la dernière latte de bois et se gamelle" hahaha :)

      "Faire le hibou", c'est joli. J'aime bien. Je te la pique.

      Supprimer
  4. Tu as demandé Mister F en mariage!! Effectivement. Extraordinaire ça. Rien que pour ça, je t'aime de plus en plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhoooo, t'es mignon ! Merci :)
      Tu lis tout, dis donc ! Je suis très flattée.

      Supprimer